Malgré son sourire, son naturel et sa coupe légendaire, vous n’avez pas regardé le replay de l’interview de Mene ? Petite séance de rattrapage sur ce qu’il s’y est dit d’important.

divider_sml.png

De la scène européenne …

L’arrivée de Zaelia à la place d’AtheroAngel est une bonne chose pour l’équipe Dignitas, même si le nouveau joueur danois doit passer du statut d’assassin distant à celui d’assassin mêlée. Sa capacité d’apprentissage est phénoménale et l’équipe se sent confiante avec ce nouveau joueur.

Déterminé à rester avec ses équipiers dans le top 3 EU, Mene avoue ne craindre que Misfits et Fnatic. Ces derniers ont selon lui, un style unique et bien rôdé ainsi qu’une connaissance du draft impressionnante. Il espère néanmoins être surpris par les autres équipes et voir ainsi la scène européenne se renouveler.

D’autant plus que l’investissement de Blizzard dans le jeu Heroes of the Storm est pour Mene très bénéfique tant pour le jeu lui-même, que pour l’eSport. En particulier les joueurs pro’ peuvent se concentrer davantage à leur passion, plutôt que de devoir sacrifier leurs entraînements pour leur travail.

divider_sml.png

… Aux métas régionales

A l’échelle internationale, le joueur de Dignitas admet la prépondérance de la Corée dans le jeu avec une méta complètement différente et de nouveaux styles de jeu. Cependant, il insiste sur l’idée qu’imiter la Corée ne mène à rien et mieux vaut pour Dignitas se trouver un style propre.

Plus sceptique sur la méta européenne qui lui semble plus orientée que jamais sur les contrôles avec des héros inévitables (en particulier Malfurion et Li-ming), Mene reconnait que Dignitas cherche à trouver des solutions hors méta, sans en trouver d’entièrement convaincantes pour l’instant. Mais rien n’est joué et les prochaines étapes du Heroes Global Championship (HGC) pourraient réserver des surprises.