Les compositions rigolotes existent dans heroes of the Storm, mais elles restent peu habituelles. Nous appelons cette façon de drafter un « cheese » (cf. lexique) dans l’univers du jeu-vidéo. Et justement, un post amusant sur reddit a remis sous les projecteurs une bonne composition cheesy : la composition juice pirates.

divider_sml.png

Un voile de mystère entoure ce nom, pour les non-initiés. Ah ouais du jus de pirates ? (oui en plus nous sommes des brêles en anglais).

Pour les curieux, cette stratégie a même été utilisée au niveau pro. Elle n’est normalement viable que sur certaines maps, comme Comté du dragon ou Menace nucléaire, où les premières tours (T1 de leur petit nom) peuvent être facilement détruites avant le niveau 10, si on se goupille bien. Mais rien ne vous empêche de tester ça sur d’autres maps, le tout est d’avoir un core vulnérable avant le niveau 10.

En effet, l’idée est d’obtenir le niveau 10 le plus rapidement possible, et d’avoir une Morales dans votre composition. Ladite Morales prendra bien sûr le Medivac, pour aller ensuite droit sur le core avec des alliés consciencieusement choisis, comme Tyraël grâce à sa sanctification. Le premier rush core doit mettre l’idole adverse à environ 50% de vie, quitte à se prendre un full team. Le deuxième doit purement et simplement l’annihiler, et vous gagnez donc grâce à cette stratégie peu conventionnelle.

Maintenant pourquoi « juice pirates » ? Apparemment car le Medivac de Morales, utilisé à cet escient, ressemble à un vaisseau pirate naviguant vers l’ennemi pour l’attaquer fourbement. Et le mot juice fait référence à « juice up » (booster, promouvoir en français), car les coéquipiers seront là pour se booster entre eux pour descendre l’idole au plus vite.

La légende raconte que Jimmy … quoi vous ne connaissez pas Jimmy ? Jim Raynor, enfin ! L’assassin le plus puissant du Nexus ! Bref, la légende raconte que Jimmy était historiquement utilisé pour « inspirer » tous ces coéquipiers (son Z, associé au talent « flambée révolutionnaire »).

La composition privilégiée était donc :

  • Morales, propriétaire du vaisseau pirate et accessoirement bon healer
  • Tyraël, king of the sanctification
  • Raynor, l’inspirateur qui va « juice up » votre team
  • Falstad, car son gust est trop puissant pour ralentir les rush core et en plus quand il est dans l’équipe il permet d’éloigner les ennemis qui tenteraient de défendre leur idole
  • Artanis, car son R « Impulsion de suppression » est intéressant pour garder l’équipe en vie et qu’il est de surcroît assez résistant

Mais à part le noyau dur, Morales et Tyraël, on peut voir pas mal de variantes. Et que faire contre cela ? Justement, revenons sur notre post reddit. Voyant arriver le cheese, Morales, Tyraël et Artanis ayant été pick en face, un joueur a décidé de prende cette composition cheesy à son propre piège en rushant également le core. Et là, que se passa-t-il ? La réponse en image

divider_sml.png

Et vous, êtes-vous adeptes des compositions bien cheesy, à base de Murky / Abathur ou de Cho’Gall / Auriel ? Si oui, n’hésitez pas à tester le Juice Pirates dans le Nexus ! Il parait que c’est ce qu’a voulu faire Roll20 esports hier pendant le GCWC … mais nous ne saurons jamais.