C’est la nouvelle du jour : l’ensemble de la structure Dignitas vient d’être achetée par The Philadelphia 76ers. Cela ne vous dit rien ? Cela vous intrigue ? Faisons le point !

Dignitas sous pavillon Sixers

Dignitas ne se limitait pas qu’à Heroes of the Storm. La structure d’eSport touche à de nombreux jeux et a d’excellents résultats dans Counter Strike : Global Offensive, Overwatch ou Smite. Et tous ces bons éléments ne pouvaient qu’intéresser d’autres acteurs du monde sportif.

C’est donc l’équipe de basketball de NBA les 76ers de Philadelphie qui font l’acquisition non seulement de l’équipe Dignitas mais aussi de la Team Apex, une des plus connues sur League of Legends. Un rachat intéressant pour les Sixers qui sont dans une situation assez difficile au sein de la NBA cette année. Un transfert de secteur qui pourrait redonner des couleurs à une équipe en déficit de notoriété dans son secteur traditionnel.

Selon les spécialistes sportifs, le transfert de ces équipes est évalué entre 5 millions et 15 millions de dollars. Une somme importante pour l’eSport mais moins pour la NBA. C’est néanmoins la première fois que le secteur le plus prestigieux du basketball américain se rattache à l’eSport. Le projet de rattachement était en négociation depuis près d’un an.

Rien ne va changer

C’était la question qui tracassait le plus dans ce rachat. Qu’allait devenir la structure ? En réalité rien ne changera dans l’organisation de Dignitas. Greg Richardson restera le PDG de la structure, Michael O’Dell restera président de Dignitas et enfin Michael Slan, qui était président de la Team Apex, sera vice-président de la nouvelle team Dignitas.

Pour les équipes elles-mêmes ? Rien n’est prévu. Elles demeureront intactes. Le nom même de Dignitas sera conservé et le logo reste inchangé. Donc finalement, l’impact actuel de ce rachat est minime. Il vise à assurer des fonds financiers, une organisation professionnelle et structurée à Dignitas, à lui donner une place dans le domaine sportif et à redorer le blason des 76ers de Philadelphie.

L’eSport à portée du sport

Sur la scène américaine, l’eSport n’avait jamais été associé au sport de haut niveau, si on excepte quelques initiatives individuelles de joueurs (structure NRG, …). La raison n’est pas innocente, les adeptes d’eSport et les adeptes de NBA ne sont pas toujours les mêmes populations. Les deux milieux ne sont pas toujours très perméables. C’est l’un des enjeux de cette nouvelle structure : miser sur un intérêt réciproque des deux scènes.

Que les joueurs de NBA s’intéressent ou non à l’eSport, et vice-versa, Philadelphia 76ers bénéficie des nombreuses statistiques favorables à l’économie de l’eSport. Encore dernièrement, un institut de statistiques chiffre les gains totaux de l’eSport en 2016 à près d’un milliard de dollars. Et cela ne fait que commencer …

Témoins de ces ambitions, la signature entre Greg Richardson et Scott O’Neil dans la deuxième plus grande bourse du monde, le NASDAQ.

Quoiqu’il en soit, cela ne changera pas nos équipes. Et Dignitas Europe aura de nouveau l’occasion de briller lors des championnats du monde à la Blizzcon de novembre.