Pour gagner dans Heroes of the Storm, prendre de l’expérience sur les voies et gagner des combats ne suffit pas. Il faut pouvoir concrétiser la prise de bâtiments ennemis pour s’assurer un avantage sur le temps. Or tout cela peut entrer dans une mécanique que l’on appelle une « rotation ».

divider_sml.png

Qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

Une rotation est un procédé qui allie toutes les ressources dont vous disposez sur la carte : vagues de serviteurs, camps de mercenaires, boss et objectifs neutres de carte, pour tenter de prendre un ascendant sur les adversaires. Vous allez ainsi les obliger à agir à plusieurs endroits de la carte en même temps et à devoir faire un choix stratégique au vue des plusieurs menaces mise en place par votre équipe. Un exemple simple pourrait être de pousser et d’envoyer des camps de mercenaires sur la voie opposée sur la carte à un objectif neutre qui est sur le point de s’activer. Cela obligera les adversaires soit à contester la prise de cet objectif, au détriment du push que vous avez initié, soit d’aller envoyer quelqu’un repousser ces assaillants et prendre le risque de perdre l’objectif neutre.

Évidemment c’est un exemple qui ne s’applique que dans certains cas. Car les différentes cartes et leur organisation spécifique font que ce système de rotation sera différent pour chacune d’entre elles ou presque. Il va de soi que les héros sélectionnés auront aussi une incidence sur la possibilité de pouvoir exécuter plus ou moins bien une rotation ou une autre. Ainsi, des héros avec des capacités de déplacement d’un bout à l’autre de la carte comme Dehaka, Zagara ou Falstad, ou de capture de camps de mercenaires comme Sylvanas, pourront plus facilement mettre en place la rotation donnée en exemple précédemment et créer une menaces sur les bâtiments ennemis.

divider_sml.png

Autre utilisation du terme « rotation »

Dans un autre contexte, la notion de rotation fait référence à une stratégie de « roaming » d’équipe. Pour rappel, le « roaming » (« errant », « vagabondant » en français) est un terme décrivant un héros qui se déplace souvent d’une voie à une autre pour créer des opportunités d’élimination d’ennemis. Ici, quand on parle de « faire une rotation sur une voie », cela signifie que plusieurs héros (voire toute l’équipe) vont se déplacer ensemble vers cette voie, pour essayer d’éliminer des adversaires et récupérer au passage des camps de mercenaires ou des bâtiments, si la rotation a été payante. Cette variante va ici pousser les adversaires dans leurs retranchements à cause de l’infériorité numérique provoquée par cette rotation, ce qui les met dans une position difficile pour défendre l’objectif visé par l’autre équipe.

divider_sml.png

Le solo-laning, une notion primordiale dans la stratégie

Au début de chaque partie, un joueur de votre équipe devra prendre le rôle de « solo laner », c’est-à-dire partir seul pour tenir une des voies de la carte, le reste de l’équipe allant sur les autres (et procédant à du « roaming » si elle doit en gérer plusieurs). Ce rôle est très important car il fait souvent office de pilier pour la partie. Si ce joueur n’arrive pas à défendre face à son opposant, cela va mettre en difficulté l’équipe qui devra ajouter la défense de cette voie à ses actions à faire en groupe. Or, les autres joueurs de l’équipe sont déjà occupés à gérer le reste de la carte et à la mise en place des premières rotations entre les voies et les camps de mercenaires. Le solo laner doit donc avoir un héros qui puisse être à l’aise dans une situation de 1v1 sur une longue période et capable de survire à d’éventuels assauts d’ennemies.

Plusieurs types de héros sont préconisés pour ce rôle. Tout d’abord, les héros de type spécialistes, qui ont un kit de sorts basé sur la tenue de lane et le push. Ils n’ont généralement pas de mal à éliminer les vagues de serviteurs et sont efficaces pour capturer des bâtiments ou des camps de mercenaire. On peut donc citer des héros comme Asmodan, Sylvanas, Xul ou encore Zagara. Ensuite, on peut retrouver des héros de différents types mais qui ont tout de même des impératifs à avoir pour être efficaces : une bonne régénération de points de vie, que ce soit avec du soin dans leur effets de compétences ou grâce à des talents ; de bons dégâts sur les serviteurs et mercenaires, pour ne pas perdre trop de temps et de vie à la défense des structures ; une capacité d’esquive ou de fuite, si des ennemies font une rotation sur votre voie pour essayer de vous tuer. On peut ainsi retrouver des guerriers comme Sonya, Dehaka, Tyraël, Léoric et Rexxar ; ainsi que des assassins comme Grisetête, Malthaël, Samuro, Illidan ou encore Ragnaros.

Pendant les mise en place de rotations, le solo laner ne doit pas être absent. Il devra à la fois participer à la création de menaces sur sa voie avec des vagues de serviteurs et camps de mercenaire, mais aussi rejoindre ses alliés pour les combats d’équipe et captures d’objectifs. Il ne reste plus qu’à vous accorder sur les bons choix à faire avec votre équipe, selon la carte sur laquelle vous jouez et le moment de la partie.

divider_sml.png

Essayez de mettre en place petit à petit ce genre de stratégie avec votre équipe, en adaptant vos rotations avec les possibilités de chaque carte. Cela vous permettra de vous améliorer et qui sait, de déjouer celles de vos ennemis !