La team Zealot qui jusqu’alors sévissait en Open Division, s’est récemment illustrée dans le creuset où elle a triomphé de l’équipe Synergy, gagnant sa place au HGC. Cela fait, en quelque sorte, des joueurs de l’équipe Zealot (GranPkt, Shad, Zarmony, Mopsio, POILK) des pionniers de l’esport Heroes of the Storm. Aussi, ils ont décidé de proposer une séance de questions-réponses sur Reddit, afin faire connaître leur équipe et leur parcours, et pourquoi pas trouver une structure.

La section esport vous propose ici une synthèse de ces questions réponses, traduites en français et regroupées par thème par EfficientPigeon. Vous pourrez toujours retrouver l’intégralité de cet échange en anglais, dans son habitat naturel.

Divider_SkyShapes.png

PRÉSENTATION DE L’ÉQUIPE ZEALOT

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Zarmony : Nous nous sommes tous rencontrés après avoir échoué à faire partie des HGC lors des premières qualifications. Nous sommes issus d’anciennes équipes comme EE, Team Liquid ou Na’Vi. Atheroangel nous a rejoint après avoir quitté Team Dignitas.

Combien de temps passez-vous à vous entraîner en équipe ?

Shad : Nous nous entraînons habituellement 6 heures par jours, 6 jours par semaine.

GranPkt : Nous jouons plus ou moins 6 heures ensemble par jour, en plus, nous faisons un peu d’HL et nous regardons des replays.

Comment vous organisez-vous pour les décisions en jeu ? Qui dirige les combats et la gestion de la carte ?

Zarmony : C’est Mopsio qui décide, mais tous les autres font également des suggestions.

Mopsio : Je m’occupe généralement en grande partie des compositions d’équipe, des cibles à abattre, de la gestion de la partie, du plan de jeu. En revanche, c’est le travail de chacun de contribuer, notamment en donnant des informations sur les ennemis. Il faut être habitué à savoir gérer le chaos pendant les parties.

Comment avez-vous géré le départ d’AtheroAngel et le fait d’avoir à changer de dynamique d’équipe en pleine saison ?

GranPkt : C’est toujours difficile de perdre un membre de son équipe, et plus particulièrement quand ce membre s’occupe des choix de compositions et des décisions en jeu. Nous étions un peu déprimés, mais heureusement Mopsio nous a rejoint.

divider_sml.png

RETOUR SUR LA PREMIÈRE SAISON D’OPEN DIVISION

Pour avoir joué pendant toute cette première saison, qu’est-ce qui ,selon vous, fait le plus défaut aux équipes de l’Open Division?

GranPkt : Les équipes « amateurs » ont souvent des soucis avec la vision globale du jeu, “la macro-stratégie”.

À quoi vous attendiez-vous quand vous avez commencé à jouer en Open Division ?

Zarmony : Nous pensions que nous avions nos chances intégrer les HGC, pour peu qu’il n’y ait pas de problème pendant les phases de qualification. Finalement, nous avons rencontré quelques difficultés, puisque nous nous sommes qualifiés tout juste face à Team Polska. Mais après cette série de matches, nous étions confiants pour le creuset.

divider_sml.png

RETOUR SUR LES MATCHES DU CREUSET : ZEALOT VS SYNERGY

Comment avez-vous préparé ce match contre Synergy, est-ce que tout s’est passé comme vous l’aviez prévu ou avez-vous eu quelques surprises ?

GranPkt : Nous avions très peur à l’idée qu’ils sortent une composition “fromage”, mais finalement ils sont restés sur des compositions relativement classiques. Afin de nous préparer,  nous avons organisé beaucoup de matches avec d’autres équipes, étudié des replay et analysé leurs statistiques.

POILK : Nous avons organisé plus de matches qu’à l’habitude, et quand le creuset est devenu imminent, nous n’avons rien changé, excepté quelques parties avec Cho’Gall. Au final, leurs compositions d’équipe étaient à peu près celles que nous avions anticipées, mais avec beaucoup moins de fromage.

Est-ce que vous pensiez pouvoir vaincre Synergy aussi facilement ?

GranPkt : c’était un peu les montagnes russes, un jour nous nous levions en nous disant que nous allions les exploser et le lendemain nous étions près à tout arrêter. Ce fut difficile, mais le jour J j’avais confiance dans notre capacité à les battre. Mais je ne dirais pas que ça a été facile.

Pourquoi est-ce qu’il n’y a pas plus d’équipe “outsiders” qui sélectionnent des cartes moins conventionnelles pour essayer de déstabiliser une équipe adverse plus forte ?

Mopsio : Les cartes jouées en HGC et HL/TL sont différentes, mais cette saison toutes les cartes étaient populaires (excepté peut-être Warhead Junction). Donc il faut forcément s’entraîner sur toutes les cartes.

Est-ce que vous jouez beaucoup Cho’Gall ou avez-vous juste pensé que cela pourrait fonctionner sur le moment ?

Zarmony : Nous savions que nous avions tout intérêt à la jouer fine, mais à la base nous étions plus concentrés sur d’autres compositions “fromage”, avec les vikings, Rexxar, EDN-OS ou autre. Mais nous avons découvert que Cho’gall fonctionnait plutôt bien contre Gen-ji, et quand ils ont banni Tychus, le choix était fait.

GranPkt : Nous avions juste joué 4 parties avec Cho’Gall, dont 3 défaites, mais nous savions que ça allait fonctionner. J’ai même applaudi sur TeamSpeak quand j’ai vu notre composition, j’étais sûr que cette partie était gagnée.

divider_sml.png

PERSPECTIVES POUR CETTE PROCHAINE SAISON DE HGC

Maintenant que vous avez triomphé au creuset, quels résultats attendez-vous de la scène professionnelle Heroes of the Storm ?

Zarmony : À long terme, nous espérons faire partie du Top 3 Europe, c’est ce que chaque équipe devrait viser. Mais dans un premier temps, nous aimerions déjà éviter les matches de relégation.

POILK : Top 6.

Mopsio : Notre but est de nous stabiliser, car notre niveau de jeu n’est pas encore constant. À terme, nous aimerions faire partie du top 3, et même aller à la Blizzcon. Cependant nous avons encore des choses à améliorer, ce qui devrait nous permettre de sécuriser notre place en HGC.

Est-ce que vous pensez que la scène esport d’Heroes of the Storm sera un jour aussi populaire que celle de League of Legends ou de Counter Strike : GO ?

Zarmony : Nous verrons bien comment le jeu continue d’évoluer, en tout cas Blizzard fait tous les efforts nécessaires.

Quelle équipe des HGC avez-vous le plus hâte de rencontrer ?

GranPkt : Je suis ici pour détrôner Bakery.

Zarmony : J’ai hâte de jouer un vrai match contre Fnatic, Team Dignitas et Team Liquid pour voir comment ça se passe.

Quand vous sélectionnerez les cartes en HGC, est-ce que vous vous concentrerez sur vos points forts ou ceux de vos adversaires ?

Zarmony : Je n’ai pas encore assez d’expérience à ce sujet mais je pense que cela viendra avec le temps. Nous allons essayer de nous entraîner encore, comme nous l’avons fait pour préparer les matchs du creuset.

Est-ce que vous pensez que D.Va est jouable ?

Mopsio : oui, vous la verrez probablement dans nos matches HGC bientôt.

divider_sml.png

QUELQUES CONSEILS POUR LES JOUEURS VOULANT PROGRESSER, VOIRE DEVENIR PROFESSIONNELS

Quel aspect d’Heroes of the Storm est le plus difficile à maîtriser ?

Zarmony : J’ai récemment joué avec des amis qui jusque là n’avaient joué qu’à League of Legends et qui se sont fait prendre de vitesse en début de parties. Dans Heroes of the Storm, d’entrée de jeu, nous sommes souvent amenés à combattre pour des objectifs qui peuvent être très importants.

Laukota : Je joue souvent guerrier et j’ai l’impression que je pourrais contribuer à diriger la partie, mais je reste souvent concentré sur mon jeu et je n’ose pas. Un conseil ?

Zarmony : Le plus simple si tu joues guerrier c’est de préciser le nom du héros que tu vas engager. En combat, les attaquants à distance décident souvent eux mêmes de leur cible. Tu dois alors, soit les garder à l’oeil pour venir les aider à finir leur cible si besoin, soit rester devant afin de repousser le reste de l’équipe adverse. Avec un peu de synergie, cela devient beaucoup plus facile.

Comment avez-vous appris à communiquer en équipe ?

GranPkt : Il faut se forcer à le faire. J’ai eu besoin d’apprendre à le faire deux fois. Une fois quand j’ai commencé à jouer à des jeux basés sur l’esprit d’équipe (après quelques années passés à jouer à StarCraft), puis quand je me suis retrouvé avec des coéquipiers européens. Pour commencer, tu peux simplement essayer d’annoncer ce que tu fais à voix haute, même si tu joues tout seul.

Pour des équipes amateurs, privilégiez-vous les héros que les joueurs maîtrisent ou les héros forts dans la méta actuelle ?

Mopsio : Quand tu selectionnes ton héros, tu dois penser à la manière de gagner la partie dès la composition des équipes. Comme ça, même si vous jouez mal cette partie, vous avez toujours une chance de gagner. Le plus important est d’identifier votre condition de victoire, et de jouer autour de celle de l’équipe adverse. Si je créais une nouvelle équipe, j’aurais tendance à privilégier les picks de confort de chacun et d’essayer de créer des compositions d’équipe avec ces héros.

Quel type d’entraînement est suffisant pour devenir assez bon et être compétitif en Open Division ?

GranPkt : Je vais vous répondre avec une vidéo [en anglais]. Jouer en TL est suffisant pour s’entraîner au début, mais vous allez tôt ou tard avoir besoin de prendre contact avec d’autres équipes afin d’organiser des matchs personnalisés plus qualitatifs.

Est-ce qu’il est possible de cumuler un travail à temps complet avec l’entrainement pour la compétition ?

GranPkt : Il n’y a qu’un seul jour où nous ne nous entraînons pas, ce n’est pas compatible avec un travail. C’est impossible d’accéder au HGC en ayant un travail à temps complet. Avec un travail à temps partiel c’est possible, mais ça reste très difficile.

Quel est le meilleur moyen selon vous de rencontrer des joueurs motivés pour former une équipe aux ambitions professionnelles ?

GranPkt : Je vous conseillerais de faire beaucoup de HL, de faire partie du top des GM si possible, et à partir de là, d’essayer de se faire connaître, rencontrer des gens.

Mopsio : Jouez beaucoup en HL et sortez du lot! C’est comme ça que j’ai remarqué Zaelia, nous avons joué ensemble, avant même qu’il se joigne à Team Dignitas. Gagnez la reconnaissance de bons joueurs et vous finirez par jouer avec eux !