Le verdict vient de tomber : les supports sont les esclaves des temps modernes. Ce triste constat nous vient tout droit de Corée du Sud, terre de l’eSport par excellence. D’ailleurs c’est Merryday qui a lancé le débat sur le rôle de support via Inven. Oui, Merryday, les MVP black, les champions du monde au Spring 2016. Merryday qui joue essentiellement support, d’ailleurs. Mais venons-en au cœur du problème : quelle vision a donc Merryday du rôle de support à l’heure actuelle?

Les supports, ces esclaves qui soignent

Uther peut mettre un magnifique bouclier divin, Rehgar pourra faire une guérison ancestrale parfaite et Kharazim sauvera de justesse l’un de ses coéquipiers avec sa paume divine. Ce seront là les seuls temps forts où le support brillera. Car que peut-il faire d’autre, cet « esclave du soin » ?

 

Le système actuel est ainsi fait que les phases de laning sont menées par les assassins ou les spécialistes, les ganks sont orchestrés par les tanks et les camps de mercenaires sont faits de manière synchronisée avec votre équipe (Sonya, Sylvanas ou Illidan pourront même les faire facilement tout seuls. Oops, j’avais oublié Rexxar). Le support aidera mais ne mènera jamais en ligue héroïque, où la communication est de surcroît très sommaire.

Selon Merryday, c’est d’ailleurs pour ça que Rehgar est si populaire en ligue héroïque (popularité de 61,8% et sur les 7 derniers jours). C’est un des rares supports qui peut gérer une ligne et même push. Tyrande et Tassadar ont également une bonne utilité autre que leur soin, mais certains diront que ce ne sont pas de vrais solo supports.

Pour les autres supports, tout n’est que frustration selon Merryday car vous ne ferez que soigner. Il y a sans doute du vrai dans ses propos, les supports étant bien souvent joués par défaut par l’un des deux derniers joueurs dans le processus de sélection en ligue héroïque. Ne parlons même pas des parties rapides où les supports sont généralement inexistants. C’est là tout le problème du support, qui « devrait d’ailleurs être rebaptisé soigneur » selon lui.

divider_sml.png

« Si vous voulez gagner, jouez tank ou assassin ».

Les tanks et les assassins restent les « vraies stars » d’Heroes of the storm. Avec un support, vous n’aurez que « l’illusion de contribuer à la victoire ». Des propos plutôt durs pour un joueur professionnel spécialisé dans le rôle de support. Selon lui, c’est le talent de « purification » qui aurait dû être amélioré au dernier patch, plutôt que d’affaiblir les CC (Crowd control). Les supports ont du coup été définitivement relégués au rôle de « robot de soin ».

divider_sml.png

Que faire pour revaloriser le rôle de support ?

Au lieu de nerfer Rehgar, il faudrait améliorer les autres supports de manière à ce qu’ils puissent avoir autant d’impact. Selon Merryday, c’est un vrai problème à l’heure actuelle car les autres supports sont, selon ses dires, ennuyeux à jouer. Il est par conséquent plus compliqué de recruter des joueurs professionnels spécialisés support à l’heure actuelle. Merryday a d’ailleurs déclaré : « notre partie contre les eStar (au Spring Championship, ndlr) fut la seule où j’ai eu l’impression de vraiment jouer. Les points de vie de mes coéquipiers pouvaient descendre si vite que la guérison ancestrale arrivait généralement trop tard une fois qu’un de mes coéquipiers était ciblé. Je devais donc prévoir qui allait être la cible et réagir très rapidement. J’ai été incroyable ce jour-là. »

Avec ces déclarations, Merryday semble bien décidé à convaincre Blizzard de rendre les supports plus influents. Et qui sait, un prochain personnage support pourrait très vite arriver dans le nexus.

Note pour les plus curieux: * Inven est une communauté populaire de Heroes en Corée * La popularité d’un héros est calculée sur HOTS Logs selon le nombre de parties jouées avec ce héros et le nombre parties où il a été ban.