Votre condensé d’actualités sur les joueurs professionnels et les équipes de l’eSport Heroes of the Storm.

Le départ de Fury de l’équipe Gale Force eSports

C’est via ce twitlonger que nous avons appris la nouvelle : Fury a gentiment été congédié par son équipe Gale Force eSports. Les raisons ? Nous apprenons déjà que « sa performance dans le jeu n’a rien à voir avec la raison pour laquelle il a été exclu de l’équipe ». De même, rien à voir avec le championnat du monde d’été et un potentiel changement de roster provoqué par leur performance. Bon, alors pourquoi ?  Ce n’est pas non plus « à cause de sa petite amie ». Elle a toujours été « très gentille et agréable et elle n’a jamais essayé de s’interposer entre l’équipe et Fury » (manquerait plus qu’elle ait du caractère, la gredine !). Non en fait c’est « à cause de Fury qui laisse trop interférer sa relation amoureuse dans son travail ». Subtile différence. Et apparemment, son idylle a parfois « créé des tensions et influencé de manière négative l’atmosphère de l’équipe ». Et ça, selon l’équipe, n’est pas quelque chose que l’on peut ignorer car « l’alchimie entre les joueurs est d’une importance capitale ».  Le message publié par l’équipe nous gratifie même d’une anecdote pour que tout le monde comprenne bien le manque d’implication de Fury. Apparemment après la DreamHack Austin, il est resté 10 jours au Texas pour passer du temps avec sa sœur et sa petite amie. L’équipe lui a tout de suite fortement suggéré de jouer avec eux via son ordinateur portable, ce qu’il n’a apparemment pas fait.

Après ce long post pas forcément très délicat, Fury a quand même le droit à quelques compliments. Nous saurons donc qu’il est « gentil » et qu’il a « bon cœur ». Reste que pour le coup, Fury l’a un peu eu de travers. Il a donc répondu par un autre twitlonger au reste de l’équipe : « Je ne suis pas d’humeur à entrer dans les détails, mais c’est une grosse connerie de m’avoir expulsé de l’équipe. […]  On m’a dit que je constituais un potentiel problème pour le futur de l’équipe si je venais à rompre avec ma petite amie, car cela affecterait mes performances. […] Honnêtement, je ne crois pas que ce soit la véritable raison de mon retrait de l’équipe». Passons sur ce côté un peu Dallas de l’eSport, d’autant plus triste que l’équipe nous était apparue soudée et bien sympathique pendant le championnat d’été. Mais Fury nous rassure en déclarant « je vais continuer à travailler dur et j’espère trouver une équipe pour jouer la saison d’automne ». Affaire à suivre, donc.

divider_sml.png

Le Départ de McIntyre de l’équipe Naventic

Nous apprenons aujourd’hui sur le site de Naventic que Stafford « McIntyre » McIntyre ne fait plus partie de l’équipe. Il fut pourtant l’un des premiers membres de l’équipe Bob ross fan club, qui deviendra ensuite l’équipe Naventic.

Dans le communiqué, nous apprenons que malgré « le dévouement de McIntyre pour Heroes of the Storm et Naventic, le libérer est la meilleure décision pour aller de l’avant pour les deux parties. Lorsque l’équipe Naventic a été formée, l’objectif a toujours été d’être les meilleurs, pas seulement en Amérique du Nord, mais aussi dans le monde. Il n’y a pas de secret, la compétition en Asie est incroyablement forte et pour que l’équipe Naventic puisse être compétitive et gagner contre ces équipes, un changement était nécessaire. »

Kenma souligne de son coté le fait que McIntyre est un leader. Cela posait problème dans leur équipe car il ne suivait pas assez les call, mais il pourra faire des merveilles en devenant le shotcaller dans une autre équipe.

Jack « Vandy » Frierson, l’un des propriétaires de la structure Naventic, a déclaré ceci à propos de McIntyre: « Je veux d’abord féliciter McIntyre pour son attitude et sa positivité au cours du dernier mois. Beaucoup de joueurs auraient craqué sous la pression qu’il subissait mais il est l’un des joueurs le plus fort mentalement et le plus positif que je n’ai jamais vu. […]

j’apprécie tous ses efforts et le temps qu’il a consacré à l’équipe. Nous espérons que ce changement permettra d’augmenter le niveau de notre équipe et nos capacités sur la scène mondiale. Nous savons que cette transition ne sera pas facile, mais nous faisons tout pour nous préparer à la saison d’automne. Je crois toujours que McIntyre est un acteur de premier plan en Amérique du Nord et qu’il atterrira dans une équipe de haut calibre. McIntyre et son attitude envers l’équipe et le jeu nous manqueront ».

divider_sml.png

L’interview de HasuObs pour Sport1

Une interview de Dennis « HasuObs » Schneider, de l’équipe mYinsanity, a été publiée en ligne sur le journal sportif allemand sport1. Vous pouvez la retrouver intégralement en allemand, ou en partie en anglais. Pour résumer, HasuObs déclare être ravi d’être arrivé aussi loin au championnat d’été. C’était la première fois que mYinsanity se frottait aux équipes coréennes.

HasuObs revient également sur l’incident qui a eu lieu pendant la DreamHack : une partie contre l’équipe MVP Black a été rejouée après un incident technique. Les mYinsanity avaient apparemment un LAN-ping trop élevé (temps de réponse entre le PC et le serveur). L’un des joueurs a même planté et ne pouvait plus se reconnecter. Le problème n’a pu être résolu et après de longues discussions, Blizzard a décidé de faire un remake. HasuObs admet que si la partie avait duré encore 5 minutes, ils auraient probablement perdu. Cependant, il restait une chance, même mineure, de gagner la partie pour mYinsanity. Les administrateurs ont donc décidé de faire rejouer la partie.

Il a également été demandé à HasuObs d’expliquer pourquoi il avait choisi Heroes of the Storm plutôt que LoL ou Dota2. Ce à quoi il a répondu : « L’avantage majeur de Heroes, c’est la durée des parties. Elles sont courtes et on peut voir beaucoup d’actions. De surcroit, l’accent est mis sur le jeu en équipe et j’apprécie vraiment cela. En plus j’ai surtout joué à WC3 et SC2, ça paraissait logique de continuer sur Heroes (un autre jeu Blizzard).

Sport1 lui a également demandé son avis sur les récentes déclarations de Merryday à propos des supports dans le jeu, ainsi que sur les déclarations du coach des MVP Black. HasuObs admet que certaines personnes peuvent trouver le rôle de support plus redondant, d’autant plus que seuls 3 ou 4 héros « supports » différents sont joués au niveau compétitif. Il déplore cependant la manière dont Merryday a formulé ça. Il est en revanche en désaccord complet avec le fait que les MVP Black trouve le jeu ennuyeux et manquant de profondeur. Il trouve d’ailleurs que le nombre de maps permet de varier les plaisirs, et que de nouvelles devraient sans doute arriver.

Pour finir, selon lui, les meilleures équipes européennes sont Team Dignitas, Fnatic et mYinsanity. Nous verrons si cela se confirme aux régionales de Valence.