Statistiques de départ
ATTAQUE
Dégâts de l’attaque : 92 + 4/lvl
Attaques par seconde : 1.25
Portée de l’attaque : 1.5
Dégâts de siège : 92 + 4/lvl
DÉFENSE
Points de vie : 2435 + 98/lvl
Régénération / sec. : 5.08 + 0.20/lvl
CAPACITÉS
Rage : 100
Régénération / sec. : 0.00
Vitesse déplacement : 100%

 


     guerrier   logo-d3

4 000 icon-2 6€49

TALENTS

GUIDES

Aeq

Aeq

Analyste et rédacteur

Aeq est un analyste et rédacteur pour GameWard. Il a fait partie de plusieurs des meilleures équipes françaises. Rang 1 spécialisé dans les tanks, mêlées offensifs et auto attackers, il a également commenté les Worlds de Séoul que vous pouvez retrouver sur la chaîne Twitch de GameWard.


Le guide de Aeq

Notre pote la barbare !  La seule gonzesse d’Heroes of the Storm qui est plus virile que 90% des joueurs eux-mêmes ! Elle ne possède pas vraiment de lore officiel vu que c’est un perso adapté de Diablo, donc on va faire ça à notre sauce !

Sonya, une meuf en pagne avec deux grosses épées qui casse la gueule aux méchants et qui ne se prive pas de se repaître de leur cœur pour devenir encore plus forte, et aussi parce que ça fait badass à mort ( Daenerys style) !

Elle tape fort, elle est à moitié nue et elle mange 3kg de steak par jour ! Mesdames, messieurs, voici  Sonya !

20140214020755a0dpju590i22gj3z

DESCRIPTION:

Ce personnage est un vrai plaisir à jouer pour tous ceux qui ont joué guerrier, dk ou retpal dans WoW car elle bénéficie des mêmes mécanismes : c’est un bruiser, c’est-à-dire que c’est un mêlée moins tanky qu’un vrai tank, mais qui fait plus de dégâts qui a plus de mobilité. Les bruisers sont très peu présents sur ce jeu, ce qui fait que beaucoup de gens qui comme moi ont joué toplane sur LoL avec des personnages comme Nasus, Yorick, Shyvana, Irelia vont très vite adopter le style de jeu de Sonya et comprendre assez facilement comment la jouer.

C’est un héros assez équilibré, très apprécié de la scène compétitive car elle est presque toujours un bon choix pour compléter votre équipe, et se révèle souvent efficace.

Pour résumer, elle peut être jouée de deux manières différentes que nous allons découvrir ensemble ! Vous pouvez soit choisir de taper les mêlées d’en face, soit choisir d’aller dive la backlane. J’ai personnellement une préférence pour le deuxième choix, mais les deux manières de jouer sont bonnes et dépendent des autres héros choisis par les équipes.

Allez, je ne vous fait pas patienter davantage, rentrons maintenant dans le cœur du sujet !

18780799

QUAND, COMMENT ET POURQUOI ?

Tout d’abord, comme précisé juste au dessus, il faut savoir que Sonya est bien un bruiser et non pas un tank comme spécifié par le jeu lui-même : attention à la confusion !

A l’image d’un Artanis, une Sonya ne devra dans l’idéal jamais être solotank mais plutôt considérée comme un Thrall ou un Xul, c’est-à-dire le second mêlée de l’équipe.

Elle est choisie pour divers objectifs :

– Sololane très forte contre à peu près tout le monde ( à skill égal )

– 2ème meilleur héros du jeu pour faire les camps ou objectifs en solo

– Counter de pas mal de héros

– Massacre aussi bien la frontlane que la backlane et est un héros complet à elle toute seule

Elle sera donc prise dans énormément de situations, comme l’illustre bien la scène compétitive car c’est un peu un personnage couteau suisse. Elle peut être prise à n’importe quel dans le draft car c’est un personnage qui n’est jamais mauvais et pourra s’adapter à toutes les situations. On pourra même la first pick dans certains cas que nous allons détailler.

LE(S) BUILD(S):

Il existe énormément de builds et de talents viables sur Sonya, mais pour ne pas trop vous perdre je vais vous donner les deux principaux, avec des petites explications sur comment les adapter (mais il est évident qu’un build doit toujours être adapté). Que ce soit en fonction des équipes ou de la map, partir sur un buildcore en se disant «  tel joueur pro fait comme ça c’est que c’est le mieux » est totalement faux !

Build 1 : Slam

Voici le build slam par défaut, celui qu’on va vouloir prendre contre des équipes qui ont 3 corps à corps et peu ou pas de dégâts à distance. Dans l’idéal vous avez également un support qui vous tiendra sans problème, et c’est à cet effet que je n’ai pas inclus les talents défensifs du 1 et du 7.

Comment jouer ce build ?

C’est simple, vous appuyez sur R, et ensuite vous alternez Z et auto attaque, avec une petite lance de temps en temps pour la furie/pour empêcher un ennemi de se tirer, et tapez tout ce qui bouge et qui est à votre portée, de préférence la même cible. Ce build n’a aucune mobilité, et de ce fait il est inutile de perdre 5 secondes à aller chercher un ennemi qui est hors de portée, à moins qu’ils soit déjà stun : auquel cas vous pouvez utiliser votre lance pour aller sur lui.

Talents alternatifs :

1 : blocage Blocage, toujours bon si vous devez lane contre un Thrall.

Peintures de guerre : Si jamais vous devez jungle c’est un talent très sympa, vous pouvez enchaîner les camps sans avoir besoin de retourner à la base. Aussi utilisable en phase de laning, apporte une sustain non-négligeable.

7 : ferocious.healing Soins féroce, si jamais vous n’avez pas confiance en votre support ou s’il a des difficultés à vous tenir en combat

20 : gestion.de.la.colere Gestion de la colère : Vous passez tous vos combats stuned/root/polymorphed ? Ce talent est là pour vous aider, il est rare de pouvoir le sortir mais si vous ne pouvez vraiment pas bouger car l’équipe ennemie a trop de CC, et que vous n’avez pas de cleanse/divine shield, ou que votre support préfère le garder défensivement, n’hésitez plus ce talent est pour vous !

20 : lames.du.nexus Lames du Nexus : Vous n’êtes jamais focus en fight, les ennemis s’enfuient trop facilement, vous manquez de dégâts ? Si l’un ou plusieurs de ces faits est récurrent lors de la partie, n’hésitez pas à prendre ce talent, c’est un bon boost de dégâts qui de plus se cumule avec d’autres talents, tout en rajoutent un petit ralentissement qui ne manquera pas de gêner certains héros.

Build 2 : le build d’Aeq – Massacrer la backlane

C’est le build que j’emploie avec Sonya 90% du temps, et qui est d’après moi le plus efficace.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il y a quelques prérequis si vous choisissez ces talents :

  • Un ou deux ( plus il y en a, mieux c’est ) héros ennemis fragiles en backlane
  • Un ou plusieurs ( plus il y en a, mieux c’est ) héros amis capables de sauter avec vous sur la backlane et/ou de hard engage
  • Un peu moins nécessaire, mais un support capable de vous soutenir de loin ou qui vous suit sera un gros plus en cas de loupé. En effet, un ulti de Rehgar, Uther ou Kharazim sera toujours très apprécié d’un héros corps à corps comme Sonya.

Avec ces talents, vous pouvez entre autre faire les camps de hard et finir full vie, chose très appréciable et en particulier sur Blackhearth’s Bay.

Mais le concept même du build est de sauter sur la backlane avec l’ultimate : il vous faudra toujours chopper au minimum deux personnages, de préférence les deux plus squishy, ou un squishy et le support ennemi, et vous pouvez presque tuer instantanément votre cible (surtout si c’est un Falstad ou une Li Ming).

Ce qu’il faut faire c’est dans l’ordre : Sauter – Coup blanc – Lance –  Slam, et à partir de ce moment là votre cible ne sera plus stun et pourra essayer de s’enfuir, généralement avec très peu de points de vie, vous pouvez donc essayer de la poursuivre pour la tuer, ou tourbillon pour retourner vers votre équipe, à vous d’analyser la situation !

Il est très fort pour tuer les squishy mais ce build manque de dégâts pour tuer la frontlane, c’est pourquoi nous allons voir quels talents alternatifs peuvent être choisis pour rendre ce build plus efficient dans différents situations.

Talents alternatifs :

1 : coup.de.sang.trait. Coup de sang : Peut toujours être utile si vous n’arrivez pas à assez taper pour récupérer de la furie, avoir des dégâts plus intense pour quelques secondes, ou pour pouvoir utiliser votre soin.

blocage Blocage : Peut être utile contre des persos qui ont des grosses autos et risquent de vous menacer, comme un Raynor ou un Thrall avec Followthrough.

10 : gestion.de.la.colere Courroux du berserker : La plupart du temps, ce build est joué avec cet ultimate. Il vous permet d’avoir assez de dégâts pour menacer une frontlane, il faut à ce moment jouer complètement différemment en teamfight. Vous pourrez contrairement au buildslam aller chercher la backlane, mais vous pourrez également vous retourner sur la frontlane si ce n’est pas possible

13 : lance.mystique.a Lance mystique : Ce talent est très souvent pris aussi, beaucoup plus souvent que le spellshield, car n’avoir ni le jump ni la ce talent implique une trop faible mobilité pour ce build qui manque de dégâts.

16 : presence.intimidante Présence intimidante : Adapté si les autoattackers sont plus menaçants que les mages de l’équipe adverse

20 : cratere.darreat. Cratère d’Arreat : Est utile une fois sur cinquante, mais peut-être approprié dans certains cas très très rares, ça peut notamment assurer un kill sur un KT depuis qu’il ne dispose plus de son flash. Cependant, même si c’est un talent rigol0, ne vous leurrez pas : j’ai personnellement du prendre ce talent une fois en 100 games de Sonya.

lames.du.nexus Lames du nexus : Comme pour le build précédent, apporte un boost de dégâts et un peu de contrôle, mais une fois de plus c’est un talent que l’on ne prendra presque jamais car le Dur au mal est bien trop puissant.

SUR QUELLE(s) MAP(s)?

Maps fortes :

bg_blackhearts-bay

Baie de Cœur-Noir : Dans l’idéal, il faut un jungler sur cette carte. Ils sont au nombre de 4 principaux, le meilleur étant sans aucun doute Illidan, mais le problème de l’ami elfe est que toute la composition de l’équipe doit se baser autour de lui. Le deuxième est Sonya, la plus versatile car beaucoup de compositions marchent avec. Le troisième est Thrall, et le quatrième est Rehgar, problématique car envoyer le support faire les camps n’est pas le plus optimal dans les rotations.

En plus de ça, Sonya dispose de deux sorts lui permettant de passer à travers les petites zones de vide sur la carte ( avec les talents adaptés ), chose qui peut toujours servir.

bg_infernal-shrines

Infernal Shrines : De même que pour la carte précédente, Sonya pourra faire les camps assez facilement toute seule, attention toutefois, ils seront beaucoup plus contestés sur Shrines que sur Bay. Mais sa plus grande force vient du fait qu’elle peut se balader assez librement sur l’objectif et le soloter, grâce à son tourbillon et son passif qui lui permettront de bien se regen dessus.

bg_sky-temple

Sky Temple : Une fois de plus, Sonya pourra soloter l’objectif assez facilement, et peut créer la surprise très facilement si jouée jump sur une carte où les carry adverse seront souvent packés.

bg_dragon-shire

Dragon Shire : Sur cette carte où il faut pouvoir tenir un objectif pendant assez longtemps, Sonya sera une fois de plus très efficace. C’est une carte où, ganks à part, la phase de 1v1 en toplane dure vraiment très longtemps, et avoir un perso avec de la regen et qui ne consomme pas de mana est une bénédiction !

Maps moyennes :

Sonya est solide sur ces cartes sans pour autant être indispensable. Elle vous apportera ce qu’une Sonya apporte de manière générale à son équipe, sans pour autant briller particulièrement sur les objectifs. Comme ces cartes sont des cartes à très longs combats, Sonya prend toute son ampleur  « Kill or die trying », vous manquerez généralement d’escape pour vous enfuir une fois le combat commencé, donc la plupart du temps vous gênerez une ou deux personnes, et vous les tuerez si personne ne réagit, ce qui est rarement le cas. Ce n’est donc pas rare d’être proche de la mort en laissant 2 personnes à 30% de point de vie,  dans ce cas il faut espérer une intervention de votre support, ou que votre équipe se soit mieux débrouillée que l’équipe ennemie en surnombre.

bg_garden-of-terror

Garden of Terror : Personnage tout désigné pour prendre la plante et correcte pour faire les camps de mercenaires, nombreux sur cette carte.

battfield

Battlefield of Eternity : Fera de gros dégâts sur l’immortel avec les talents appropriés. Cependant il est nécessaire d’avoir des distances pour pouvoir push ou depush un immortel et, si l’on cherche du dégât en mêlée, un Greymane tapera plus fort.

bg_cursed-hollow

Cursed Hollow : Sympa pour les boss, forte pour les combats un peu sustained mais manque d’escape.

bg_towers-of-doom

Towers of doom : Un peu comme pour Cursed Hollow, forte pour catch des gens qui overcommit un peu, mais manquera d’escape si les combats durent trop longtemps.

Maps faibles :

tombedeRA

Tomb of the spider queen : Sur cette carte à très forte rotation, Sonya sera un peu moins appréciée,car elle n’apporte pas grand chose dans les rotations. Pour clear, elle va devoir s’exposer et c’est toujours très dangereux. De plus, il y aura mieux en solo en botlane car la vision et le deny des paiements seront très importants sur cette carte : on lui préférera donc Tassadar, Zagara, Sylvanas, Thrall et Xul de manière générale.

TIPS:

Il existe une synergie entre certains talents de Sonya qu’il est toujours bon de connaître. En voici la liste afin que vous puissiez essayer différentes choses :

Peintures de guerre stack avec tous les talents qui rendent vos attaques plus fortes, c’est-à-dire Lames du Nexus, Attaque concentrée, Enchaînement, mais aussi courroux du berserker ! Tous ces talents qui augmentent la puissance de vos coups fera que peintures de guerre vous soignera de façon plus importante.

Courroux du berserker dure plus longtemps lorsque vous activez Coup de sang, qui peut également vous permettre de vous soigner avec Soins féroces

Lance composite et Lance mystique se stackent  ce qui augmente énormément votre mobilité si vous prenez les deux, mais c’est un choix rarement pertinent.

Coup furieux augmente les dégâts de secousse sismique de 40%, mais cela stack avec le splash de Terre brisée et avec le Courroux du berserker.

CONCLUSION:

Voilà, vous savez à peu près tout sur la barbare maintenant ! Vous êtes prêts à aller découper du nain, du zerg, de l’elfe, ou toute personne qui osera vous mettre des bâtons dans les roues ?

Si vous ne l’avez jamais jouée, elle demandera quelques parties avant d’avoir une prise en main totale. Mais une fois bien maîtrisée, la jouer est un plaisir dont on ne se lasse pas !

En espérant que ce guide vous ait plu ! Si vous avez des questions auxquelles ce guide ne répond pas, je me ferais un plaisir d’y répondre dans les commentaires.

 

Aeq