La DreamHack Valencia, premier tournoi régional européen pour la nouvelle saison d’automne, s’est terminée ce vendredi en sacrant Team Dignitas championne d’Europe. L’équipe Gameward, un tantinet chauvine parfois quand cela touche à l’eSport, n’est pas mécontente de voir sacrer l’équipe de nos compatriotes JayPL et Ménè. Mais c’est aussi la victoire de Snitch, Bakery et surtout d’AlexTheProG, le Danois souvent raillé car étant probablement lié à la perte de vitesse de Dignitas. Les joueurs de Dignitas ont donc décidé de faire taire les rumeurs ce vendredi. Oui, ils ont encore une marge de progression pour atteindre une meilleure alchimie dans l’équipe, mais cela ne les empêche pas d’être la meilleure équipe européenne pour ce tournoi. Attention aux challengers cependant, car cette DreamHack nous a réservé de belles surprises. Retour sur quelques moments phares de Valence.

divider_sml.png

Groupe A

Les moments forts :

* L’équipe mYinsanity a complètement roulé sur ses confrères russes. En 12 minutes sur Baie de cœur noir (dommage, on avait un Asmodan chez les Virtus Pro) et en moins de 6 minutes sur les champs de l’éternité.

* Première Kerrigan de la journée sur les sanctuaires infernaux, jouée par ShadowLink chez Team Liquid face aux ePunks. Elle permet à Team Liquid de se qualifier pour la suite du tournoi et annonce des régionales marquées par un win rate insolent pour la Reine des Lames.

* Notons également que l’affrontement entre mYinsanity et Team Liquid fut l’un des plus beaux du tournoi. On retrouve la Team Liquid aussi féroce et audacieuse qu’à ses débuts, notamment avec une composition très fromagère sur val maudit : Les vikings perdus ET abathur ont été pris. De son côté Darkmok, de l’équipe mYinsanity, a choisi le séisme comme capacité ultime pour son ThrallTeam Liquid a gagné haut la main. mYinsanity réussira à réintégrer le tournoi par la petite porte, mais c’est la Team Liquid qui nous a fait rêver jeudi.

divider_sml.png

Groupe B

* On retrouve l’équipe Dignitas des Spring, avec un jeu beaucoup plus net et agressif. La légende du diesel Dignitas est mise à mal. Dès leur premier match, il arrache la victoire face à l’équipe Teh89 en sortant une Kerrigan sur les sanctuaires infernaux, jouée par JayPL. Pour la deuxième partie, Dignitas sort une composition qu’ils semblent maîtriser parfaitement et qu’ils ressortiront le plus souvent possible : JayPL sur Muradin, Alex sur Arthas (renommé ArthasTheProG par nos shoutcasters) et Ménè sur Kael’thas. Terriblement efficace.

* LE match de la journée fut incontestablement celui qui a opposé Team Dignitas à Fnatic. Les deux équipes se valent et nous offrent du beau jeu. Après un quasi stomp de la part des Dignitas sur le val maudit, les joueurs de Fnatic sont encore mis à mal lors de leur deuxième partie sur la tombe de la reine araignée (une carte est réputée « snowball » qui plus est !). Que nenni, Fnatic relève les manches et nous montre une Lunara déchainée jouée par Quackniix et une Zagara avec des maws de génie jouée par scHwimpi. Après presque 40 minutes de jeu, Fnatic l’emporte ! Ils se qualifient ensuite en remportant la 3ème manche sur le comté du dragon (face à un Illidong presque douteux de Snitch). Dignitas restera quand même dans le tournoi en remportant les matches des perdants.

divider_sml.png

Les Playoffs

Team Liquid et mYinsanity déçoivent sur ces playoffs. Team Liquid ne semble pas au même niveau que la veille (les pogos ratés de Atheroangel s’enchaînent) et l’équipe mYinsanity a du mal à faire des compositions qui marchent, elle qui pourtant excellait dans ce domaine (une Tracer trop souvent pick et peu percutante par exemple).

Nous retrouvons donc en grande finale Team Dignitas et Fnatic pour des parties extrêmement serrées. C’est finalement Team Dignitas qui l’emportera 3 à 2, gagnant au passage un ticket pour la BlizzCon 2016. Mais les Suédois n’ont pas dit leur dernier maw. Rendez-vous à Cologne à la Gamescom !